Rod and the Shotgun Blues
Blues
le 29 avril 2000

Les Broken Ladders en 1ère partie dès 20h30


  • Barther Rod, guitare et voix
  • Tank Saïd, basse
  • Serge Migneret, batterie
1973—Rod a 3 ans et sa maman, fan d’Hendrix et des Doors, l’emmène à son premier concert: Deep Purple.

1990—Rod a 20 ans et suit pendent un an des cours d’harmonie, de lecture et de composition, de jazz au CMCN de Nanvy. Mais après les cours, c’est blues à donf avec les potes et il passe des nuits entières à taper le boeuf avec concours de solos sans limitation de durée, il sympathise avec un nommé Zeb et fonde avec ce dernier la première mouture des Shotung Blues.

1991 — Rod a 21 ans et les trois Shotguns du moment s’envolent pour San Francisco où ils jament notamment avec Jim Guyett, bassiste de John Lee Hooker. Le maître entend leur CD de démo et les invite à faire sa première partie (les Shotguns s’en remettent à peine).

1998 — Rod a 28ans et prépare avec Dixiefrog son troisième album, enregistré comme les précédents à San Francisco.

2000 — Rod a 30 ans et un de ses potes, Brice le bassiste, l’introduit dans ce temple du jazz qu’est la Petite salle de spectacles de la Ferme-Asile de Sion la Grande. La foule en liesse applaudit des deux mains ce pingouin-là qui est loin d’être un manchot car dans un concert de Rod and the Shotgun Blues, tout se tient : les compos maison comme les reprises, les vannes lâchées à un public acquis dès les premiers riffs de ce bon vieux Boogies Blues auquel le groupe a désormais imprimé sa marque de fabrique … la classe quoi !

 

En première partie, dès 20h30 Les Broken Ladders

  • Blaise Lucianaz, guitare
  • Pierre Belakowski, guitare, chant
  • Luis Losa, chant, harmonica, guitare
The Broken Ladders, ou les Echelles Cassées, c’est une rencontre, celle du guitariste Blaise Lucianaz (bien connu par ailleurs pour ses contributions aux groupes Barre à mine, Iratics et Slum) et du chanteur-guitariste-compositeur Luis Losa Ce duo de choc a adopté depuis un an la formule du trio de guitares avec la contribution de Pierre Belakowsky, ce qui donne une inhabituelle légèreté à ses blues les plus authentiques. Reprise de standards, country music, Tex-mex, rocks des 60’s-70’s, mais aussi compositions originales, les Broken Ladders ont plus d’une corde à leur guitare. Après La BD de Sierre, le festival Poireaux-Laitues de Fully, le Global Juke-box des Vorziers et d’innombrables et mémorables soirées dans les cafés du Valais et d’ailleurs, c’est à la Ferme que les Broken Ladders poseront leur échelle.
Horaires et dates
21.30
le 29 avril 2000

Renseignements
+41(0)27 203 21 11
info@ferme-asile.ch
Partager :  

Veuillez remplir les champs