*PROLONGÉ 07/03/21* Sandrine Pelletier Cascades
du 10 octobre 2020 au 7 mars 2021

Lieu: Grange

La Ferme-Asile, centre artistique et culturel, rouvrira ses portes dès mardi prochain 2 mars. Dès 12:00, vous aurez l’occasion de venir découvrir ou re-découvrir l'exposition Cascades de Sandrine Pelletier dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.
Attention Cascades prendra fin le dimanche 7 mars. Pour ce dernier jour d’exposition, l’artiste Sandrine Pelletier sera présente de 15:00 et 18:00. 
 

 
Vernissage SAM 10/10 > 18:00

Vernissage en présence de l’artiste et avec les allocutions de Philippe Varone, Président de la Ville de Sion, Pierre-Christian de Roten, Président de l’Association de la Ferme-Asile et Anne Jean-Richard Largey, Directrice de la Ferme-Asile.

«Je veux faire un seul geste avec des éclats». Ainsi s’énonce le projet de Sandrine Pelletier pour son installation in situ dans la grange de la Ferme-Asile. Fascinée par l’architecture du lieu, l’artiste suisse reporte en négatif des éléments de la structure interne dans un geste radical, édifiant une sculpture de bois brûlé, à la fois autonome et en miroir de l’espace. Dans un jeu de lignes droites, de diagonales et de perpendiculaires, les poutres et les fermes sont rallongées, démultipliées par d’autres poutres et entretoises. Des éclats de miroirs viennent scintiller au cœur de la structure, offrant des variations d’effets optiques et se jouant des tensions entre les pleins et les vides. Au niveau de la deuxième galerie, l’artiste leste d’une composante poétique, humaniste et anthropologique son geste de redoublement. Six plaques de laiton, sur lesquelles sont gravées des mots et des phrases inspirées de la poésie arabe génèrent une brèche narrative et entrent en dialogue avec les éléments boisés originels ou reproduits. Habile et astucieuse dans les divers agencements de matériaux récupérés, l’artiste propose ainsi une reconstruction esthétique et renversée de la charpente de la grange. Entre solidité et fragilité, entre assemblage et fragmentation, combinant le minéral et l’organique dans une uniformité de noir, Cascades se présente comme une image composite et sombre de l’espace, comme un vitrail subtil qui ne laisserait passer aucune lumière.


Ce projet est soutenu par:

Horaires et dates
MAR-MER 12:00-18:00
JEU-SAM 12:00-20:00
DIM 12:00-18:00
du 10 octobre 2020 au 7 mars 2021

Tarifs
Entrée libre
Articles de presse / Sons / Vidéos
3 Mars 2021 | Et la femme créa... l'art contemporain – L'Illustré
10 Décembre 2020 | Sandrine Pelletier, mikado brasero à la Ferme-Asile – Le Courrier, Samuel Schellenberg
1 Décembre 2020 | The night will end – Le Kunstbulletin, Nadia El Beblawi
21 Octobre 2020 | Sandrine Pelletier, Cascades – RTS, La 1ère, Vertigo, Pierre Philippe Cadert
11 Octobre 2020 | Sandrine Pelletier sculpte la Ferme-Asile à Sion – Le Nouvelliste, Sarah Wicky
8 Octobre 2020 | Les «Cascades» de Sandrine Pelletier à la Ferme-Asile – Le Nouvelliste, Jean-François Albelda
2 Octobre 2020 | L'enflamée n'éteint que son égo – 24 Heures, Florence Millioud-Henriques
1 Octobre 2020 | Les Cascades de Sandrine Pelletier – Le Nouvelliste, supplement culture
Renseignements
+41(0)27 203 21 11
info@ferme-asile.ch
Partager :  

Veuillez remplir les champs