Ateliers permanents

La Ferme-Asile, désirée et conçue par des artistes, dispose aujourd'hui de dix ateliers d'artistes individuels. Il s'agit de surfaces de travail de 20m2 à 80m2. Les artistes peuvent ainsi travailler dans un lieu qui favorise le dialogue et l'échange. L'attribution de ces ateliers passe par une commission paritaire composée des membres de la Commission culturelle de la Ville de Sion et de la Ferme-Asile.

 

Liste des artistes

Peintre

Peintre

Dessimoz Mathias
Illustrateur et bédéiste 

Peintre et graveur

Photographe

Lovey Olivier
Photographe

Piaget-Dubuis Laurence
Éco-artiste, graphiste et photographe

Artiste-nomade

Photographe

Peintre

Sculpteur

Artiste plasticien

Résidences

La Ferme-Asile accueille, pour une durée de 2 à 3 mois un artiste qui ne  réside pas en Suisse et qui travaille dans le domaine des arts visuels.

Un concours sera ouvert au printemps 2019 pour des séjours à la fin de l’année et en 2020.

ANCIENS RESIDENTS 

Tremplin

Chaque année, la Ferme-Asile met au concours un atelier pour un/e jeune artiste ayant terminé son cursus (Bachelor ou Master) dans une école d'art. 

L'objectif de l'atelier Tremplin, soutenu par la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, est de proposer à de jeunes artistes un pont entre l’école d’art et la vie professionnelle. A la fin du séjour, l’artiste présente, à la Ferme-Asile, une exposition reflétant le travail accompli durant l’année. 

Le jury est composé des fondateurs de la Fondation Bea pour Jeunes Artistes, de la Déléguée culturelle de la Ville de Sion, de représentants de l’ECAV et de la Ferme-Asile.

Les dossiers doivent comporter un CV, une lettre de motivation et un portfolio. Ils doivent être envoyés exclusivement par mail sous la forme de fichiers pdf à l’adresse suivante : info@ferme-asile.ch avec la mention : concours Atelier Tremplin.

Période:
du 1er octobre de chaque année au 30 septembre de l'année suivante.

Artiste actuel : Valentin Merle

Diplômé de l’édhéa en juin 2019, Valentin Merle est le nouveau lauréat de l’Atelier Tremplin de la Ferme-Asile, soutenu par la Fondation Bea pour Jeunes artistes.

Dans son travail de fin de Bachelor intitulé Repeat, Replace, le jeune artiste qui vit à Sierre a développé une recherche sur la répétition et la multiplication de motifs, de formes et de gestes. Il a commencé par réaliser des objets en céramique, sortes de tronçons de tubes colorés. Produites à la main sur un même canevas, les pièces ont pourtant toutes leurs différences. La matière et le geste interfèrent sur leur forme finale. L’artiste se surprend à voir comment une «large variété peut naître d’un même point de départ». Cette première répétition est reprise ensuite dans des dessins à l’encre de toutes les pièces. Dans un troisième temps, Valentin Merle scanne ces dessins et les sérigraphies obtenant ainsi un papier peint. Les céramiques sont reproduites en deux dimensions dans une série de motifs enroulés en spirale. Enfin il réalise une grande toile où il reproduit toutes les formes en céramique et leur version en deux dimensions. Alors l’artiste jette un doute: quel est l’objet premier? La céramique ou le dessin? Comment les formes s’enchaînent-elles, se produisent-elles et se reproduisent-elles? Les notions d’originalité et de multiple se répondent dans une seule installation. Il dit alors que le rôle de l’artiste est «d’orienter la tendance du vivant à générer des formes par lui-même.»

Valentin Merle compte développer ses expériences sur la genèse des formes. Il conçoit la vie dans son atelier comme le lieu privilégié pour un faire artistique.




Veuillez remplir les champs