Le dilemme de Merlin
Soirée de contes
le 17 février 2006


Spectacle dramatique en contes et en musique par la grâce de la harpe celtique

Blaise Erable : conteur et comédien
Marie Héritier : harpe celtique

Dans les plis clair-obscur des anciens mythes et des histoires de la Table Ronde qui exhalent la résine roussie, nombre de choses ont été dites et racontées concernant Merlin. D’aucun, très péremptoirement, ont voulu en faire l’enfant du diable en personne. Des récits plus anciens le voient comme un fils de la nature indomptable. C’est donc Merlin qui sera au centre de ce spectacle conté et musical. Merlin, l’enchanteur merveilleux, le maître des métamorphoses, qui peut apparaître sous l’aspect d’un beau jeune homme chaste ou d’un vieillard difforme et laid. Qui peut devenir animal, végétal, rocher ou la forêt dans toute sa luxuriance. Au cours de ces folles pérégrinations, il croisera, au cœur de Brocéliande, le regard étincelant de Viviane, moitié femme, moitié fée. Entre eux deux, un amour indéfectible va naître et croître jusqu’à caresser le ciel de Bretagne. Le cœur de Merlin sera dès lors déchiré entre son attirance pour la femme et son devoir pour son roi, Arthur. S’ensuivront d’incessants aller et retour, au-dessus de la Mer d’Iroise, entre Caamalot, la cour royale, et Barenton, la fontaine à l’eau caressante, où règne Viviane. Un dilemme tragique consumera petit à petit l’âme de l’enchanteur et la forêt de Brocéliande va bruisser comme jamais de mots murmurés en vagues de passions immodérées.
Partager :  

Veuillez remplir les champs